Synthèse Nationale (revue)

Publié le 6 novembre 2009, mise à jour le 3 novembre 2009

Synthèse Nationale est une revue nationaliste et « identitaire » dirigée par Roland Hélie, créée en octobre 2006, dont la ligne éditoriale pourrait être : « pas d’ennemi à l’extrême droite », et qui tiendrait le rôle de revue officieuse du parti Nouvelle Droite Populaire (NDP).


Cette revue est le dernier avatar en date de l’équipe d’anciens du PFN, qui depuis le début des années 90, tente d’exister en marge du FN à travers de multiples structures (Espace Nouveau, Comités Espace Nouveau, Alliance Populaire, Parti National Républicain, Club Ligne Droite), et que l’on retrouve aujourd’hui dans la NDP (Nouvelle Droite Populaire). De ce fait, il n’est pas étonnant de voir que Jean-François Touzé (jusqu’en 2008), Anne Kling, Robert Spieler …fassent partie de l’équipe rédactionnelle.

Le rédacteur en chef Roland Hélie commença sa carrière militante le 22 juin 1973, en décidant d’adhérer à Ordre Nouveau alors que celui-ci venait de tenir la veille un meeting qui allait lui être fatal puisqu’il aura pour conséquence la dissolution du groupe néo-fasciste quelques jours plus tard. Sa volonté de s’engager au sein d’ON ne peut donc pas se concrétiser…Il est ultérieurement contacté par des anciens d’ON qui l’invitent à rejoindre le Front National, fraîchement créé. Le temps que le père Roland réagisse, alors qu’il est décidé finalement à rejoindre ses nouveaux camarades au sein du parti frontiste, ces derniers ont, quant à eux, décidé de quitter le FN pour adhérer aux Comités Faire Front (qui donneront naissance au PFN), hostiles à la ligne défendue par Le Pen au FN ! Voilà comment Roland Hélie se retrouve au Front de la jeunesse et donc au PFN dans les années 70. En 1981 il est l’un des responsables du Parti des Forces Nouvelles au côté de Jack Marchal, Didier Lecerf et Olivier Cazal. En 1984, avec la fin du PFN, il rejoint le Front National, juste après les premiers succès électoraux du Front, pour renforcer l’équipe de Jean-Pierre Stirbois. En 1986 il intègre National-Hebdo, dirigé par Roland Gaucher, un autre ancien du PFN et fonde l’Institut d’Histoire et de Politique avec Philippe Colombani et Georges-Paul Wagner, futur centre de formation des cadres du Front National. Début des années 90, il s’éloigne du FN et fonde avec Jean-François Touzé les Comités Espace Nouveau, puis l’Alliance populaire et enfin le PNR. Synthèse Nationale, à la ligne éditoriale fortement islamophobe, a soutenu, au nom de l’union patriotique, la candidature de Jean-Marie Le Pen lors de la présidentielle d’avril 2007. La revue s’est fixé pour objectif de rassembler au sein de la droite nationale, toutes les familles politiques. La revue œuvre, pour ce faire, au rapprochement entre les différents mouvements qui composent cette famille politique, que leurs bannières « … soient frappées de la croix celtique ou du trident, du marteau de Thor ou du Sacré-Cœur, de la flamme tricolore ou de la feuille de chêne. » (Interview Roland Hélie, interview du 8 décembre 2008 site d’extrême droite GénérationFA8). En pratique, la revue fédère essentiellement des militants et des cadres nationalistes hostiles à Jean-Marie Le Pen et à sa fille.

Les participants de la 1ère journée de Synthèse Nationale pour le 1er anniversaire de la revue le 27 octobre 2007 :
- Bernard Antony, ex FN, Président de Chrétienté Solidarité)
- Alexis Arette, ancien syndicaliste agricole
- Nicolas Bay, à l’époque n°2 du MNR et depuis dirigeant de Convergence Nationale
- Martial Bild, FN
- Odile Bonnivard, Porte- parole de Solidarité des Français
- Jérôme Bourbon, Journaliste à Rivarol
- Filip Dewinter, Vlaams belang
- Xavier Guillemot, Directeur de l’Idée bretonne
- Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale
- Anne Kling, Défendre notre identité
- Bruno Larebière, rédacteur en chef de Minute et du Choc du Mois
- Didier Lecerf, historien, rédacteur à Synthèse nationale
- Thibaut de Chassey, directeur de l’Héritage et responsable du Renouveau français.
- Hilde De Lobel, député au Parlement flamand (Vlaams belang)
- Jack Marchal, fondateur du GUD
- Frédéric Pichon, président de Europae gentes
- Olivier Pichon, Directeur de Monde et Vie
- Philippe Randa, Ecrivain et éditeur
- Fabrice Robert, ex FN et MNR, ancien membre de Troisième Voie et d’Unité Radicale, Président du Bloc identitaire
- Catherine Robinson, Journaliste à Présent
- Pierre Sidos, Président de l’Œuvre Française
- Chantal Spieler, Présidente de Solidarité alsacienne (version alsacienne de la Soupe Identitaire)
- Robert Spieler, ex FN et membre d’Alsace d’Abord à cette époque
- Jean-François Touzé, ex PFN et ex FN, ex NDP et fondateur en 2008 de la Nouvelle Droite Républicaine
- Pierre Vial, Président de Terre et Peuple, ex FN et ex MNR

Les participants à la 2ème journée de synthèse nationale, le 23 novembre 2008, avec pour thème : RENAISSANCE EUROPEENNE !
- Pierre Descaves, ancien député, conseiller régional de Picardie, Président de France Résistance,
- Filip Dewinter, député d’Anvers, porte-parole du Vlaams belang,
- André Gandillon, rédacteur en chef de Militant-Nicolas Gauthier, directeur de FLASH
- Pieter Kerstens, chef d’entreprise
- Anne Kling, écrivain
- Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale,
- Laurent Leclerc
- Henry Nitzche, député au Bundestag (ex CDU – Pro Deutschland)
- Frédéric Pichon, avocat, président d’Europae gentes
- Arnaud Raffard de Brienne, écrivain
- Philippe Randa, éditeur et écrivain
- Jean-Claude Rolinat, écrivain, élu local en Ile-de-France
- Utta Scrembs. responsable de Pro Munich
- Robert Spieler, ancien député, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire
- Nicolas Tandler, écrivain et journaliste

Lors de cette deuxième journée, Claude Hermant (ex mercenaire et ex DPS), responsable de Terre Celtique et de la Vlaams Huis, était également présent dans le public. A l’époque proche des Identitaires, il s’en est éloigné depuis.

Les participants de la 3ème journées de Synthèse Nationale le Mercredi 11 novembre 2009

- Gabriel Adinolfi, militant nationalise révolutionnaire fondateur de Terza Posizione, écrivain et journaliste (Rome)
- Francis Bergeron, écrivain
- Hilde Delobel, représentante du Vlaams belang (Anvers)
- Andé Gandillon, directeur de Militant
- Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale
- Anne Kling, écrivain
- Carl Lang, Président du Parti de la France
- Annick Martin, secrétaire générale du MNR
- Philippe Randa, écrivain et éditeur
- Jean-Claude Rolinat, écrivain et journaliste
- Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire
- Nicolas Tandler, écrivain et journaliste
- Alberto Torresano, Identidad (Madrid)
- Pierre Vial, président de Terre et Peuple.



------
Cet article est libre de droit, mais nous vous demandons de bien vouloir en préciser la source si vous en reprenez les infos :
REFLEXes http://reflexes.samizdat.net , contact : reflexes(a)samizdat.net

------
calle
calle
calle