Présidentielle 2012 : du Gouillon dans la soupe aux Vardon

Publié le 30 novembre 2010, mise à jour le 2 décembre 2010


Comme REFLEXes l’avait annoncé il y a deux mois ici et , c’est bien Arnaud Gouillon qui sera le candidat du Bloc Identitaire pour les présidentielles de 2012. L’annonce en a été faite lors d’une conférence de presse au Carré Parisien dans le XVe arrdt de Paris par Fabrice Robert, en présence de l’intéressé - voir et . Gouillon abandonne de fait la présidence de Solidarité Kosovo qu’il dirigeait depuis quasiment ses origines. Le Bloc pousse donc sous les feux de la rampe un de ses rares dirigeants à n’avoir relativement aucune casserole militante accrochée dans son dos, si on excepte une implication dans des violences racistes commises la veille de la fête du 1er Mai 2005 dans le vieux Nice. Le Bloc peut ainsi espérer ne pas voir ressortir les allusions à Unité Radicale puisque Gouillon a rejoint les Identitaires après 2002. Cette relative virginité aurait été évidemment impossible avec Fabrice Robert, Philippe Vardon, André-Yves Beck ou Richard Roudier, tous issus d’UR. De la même façon, Bruno Larebière ou Philippe Millau font largement figures de chevaux sur le retour avec quelques décennies de militantisme au compteur, largement passées dans les rangs de la droite nationaliste.

L’opération est donc une fois de plus médiatiquement bien pensée et s’inscrit dans une démarche à laquelle les Identitaires ne cessent de s’accrocher : apparaître comme une force politique neuve. On sent bien sûr de nouveau la patte de Larebière dont il va être intéressant d’ailleurs de voir comment il va gérer les comptes-rendus de campagne militante dans Minute alors que son patron soutient plutôt Bruno Gollnisch, si jamais celui-ci parvenait à prendre la tête du FN. L’objectif étant marginalement de pouvoir réellement se présenter - les 500 parrainages demeurent largement hypothétiques, même avec un coup de pouce de certains milieux ou partis politiques - tout ricanement sur la candidature serait vain. Les Identitaires vont évidemment essayer de créer une dynamique en profitant d’un effet de curiosité et le pire qui pourrait leur arriver serait que leur campagne ne suscite qu’un désintérêt général. On peut donc encore parier sur quelques coups médiatiques tout au long de 2011. Aux journalistes de poser les bonnes questions lorsqu’il s’agira pour le candidat identitaire de parler du fond de leur programme qui demeure l’homogénéité ethno-culturelle, c’est-à-dire la défense d’une Europe blanche par l’expulsion de toutes les personnes immigrées et d’origine immigrée.

En tout cas, le nouveau candidat identitaire va pouvoir rapidement se glisser dans son nouveau costume le samedi 4 décembre, lors du Colloque « Localisme et identité » organisé au Novotel de Sèvres et dont la plupart des intervenants appartiennent à la mouvance identitaire, ainsi que le samedi 18 décembre lors des "Assises Internationales sur l’Islamisation" à Paris. Des assises qui n’ont d’internationales que le nom tant la liste des invités et des associations annoncés rappelle furieusement la liste des soutiens à l’Apéro Saucisson du 18 juin et du 4 septembre derniers.

En effet mis à part quelques invités européens comme Tommy Robinson (de son vrai nom Stephen Yaxley-Lennon, ancien membre du parti d’extrême droite BNP-British National Party et actuel chef de l’English Defense League, mouvement nationaliste anti-islam regroupant principalement des hooligans d’extrême droite), Timo Vermeulen (représentant de la Dutch Defense League , version hollandaise de l’EDL) Oskar Freysinger, membre de l’UDC et initiateur du référendum suisse contre les minarets, la plupart des intervenants sont plus ou moins liés à la mouvance Riposte Laïque/Résistance Républicaine de Christine Tassin et Pierre Cassen :
- Anne Zelenski de la Ligue du droit des femmes
- Aldo-Michel Mungo de Vigilance citoyenne Belgique
- Carl Pincemin, syndicaliste
- Jacques Philarcheïn ( syndicaliste qui a donné une conférence le 28 octobre 2010 au « Local » de Serge « Batskin » Ayoub, sur le thème : « Vers un syndicalisme national et solidaire »)
- Marie-Josée Le Tailleur de l’Association familiale laïque de Champs-sur-Marne (L’AFL s’est créée en juin 2007, sous l’appellation UFAL de Champs sur Marne. Cette section entretient des liens dès cette époque avec Riposte Laïque. La section Champs sur Marne décide de quitter l’UFAL en juin 2009 pour fonder l’Association Familiale Laïque sur des bases nettement plus dure en ce qui concerne l’Islam).



------
Cet article est libre de droit, mais nous vous demandons de bien vouloir en préciser la source si vous en reprenez les infos :
REFLEXes http://reflexes.samizdat.net , contact : reflexes(a)samizdat.net

------
calle
calle
calle